9 septembre 2020

#LaMinuteRéglementaire : Arômes et bio

Les consommateurs sont de plus en plus demandeurs de produits biologiques.

Avec l'entrée en application prochaine du Règlement européen relatif à la production biologique et à l’étiquetage des produits biologiques (UE) n°2018/848, quels sont les principaux impacts pour les arômes ?

  • Pour aromatiser des denrées alimentaires biologiques, le producteur peut utiliser des arômes non biologiques dits "biocompatibles" et des "arômes biologiques".

  • Seuls les "Arômes naturels de X" (conformes à l'article 16.4 du Règlement (CE) n°1334/2008) sont autorisés (ce qui inclut les extraits, les huiles essentielles, etc.).

  • Pour être étiquetée biologique, une denrée alimentaire doit être constituée à 95% au moins d'ingrédients biologiques. Les arômes sont pris en compte dans ce calcul. Les arômes naturels de X biologiques entreront dans le 95%, les non biologiques dans le 5%.

  • Les arômes biologiques eux-mêmes doivent être constitués de 95% d'ingrédients biologiques au moins (à la fois dans la partie aromatisante et non aromatisante).

A la date de rédaction de cet article, des discussions étaient en cours au niveau européen pour reporter l’entrée en application d’un an (au 1er janvier 2022) des dispositions de ce Règlement.

Pour en savoir plus, consultez le Guide de l'EFFA, European Flavour Association, "EFFA Guidance Document on the new EU Organic Regulation in relation to flavourings"

Catégories : Vie du SNIAA Tendances

Restons en contact ! Recevez nos actualités

J’autorise le SNIAA à enregistrer mes données dans le but de m’envoyer des informations, conformément à sa politique de protection des données.